DIALOGUE IC

Un réseau de consultants, coachs, facilitateurs en intelligence collective travaillant en équipe et en partenariat, unis par les mêmes convictions et méthodes.

La Théorie U

Cet article a été écrit par Annette Monnoury pour le livre “Le guide de l’organisation apprenante”aux éditions Eyrolles, sa rédaction ayant été coordonnée par Béatrice Arnaud et Corinne Ejeil.

Nous nous appuyons sur le méta-modèle de la Théorie U pour :

  • Nous aligner sur une vision et des valeurs partagées mobilisatrices.
  • Accompagner changements et transformations profonds en mobilisant toutes les formes d’intelligence.
  • Embarquer les parties prenantes dans une dynamique collaborative, susciter l’engagement.
  • Améliorer la compréhension d’un système, de ses enjeux, forces et faiblesses.
  • Apprendre du champ social.
  • Développer la posture intérieure du leadership individuel et collectif au service d’une intention forte.
  • Co-créer à partir du futur émergent.

CONCEPT

La Théorie U est formulée par Otto Scharmer, maître de conférences au M.I.T, après de nombreuses recherches et expérience terrain, notamment avec Peter Sengé et Joseph Jaworski. C’est à la fois un méta-modèle pour innover et transformer en profondeur, et une manière de se connecter aux aspects les plus authentiques de soi.

Contrairement aux approches linéaires et causales qui, en partant des schémas du passé, amènent à reproduire ce dont personne ne veut plus, il s’agit avec la Théorie U de créer les conditions pour capter le meilleur potentiel d’avenir présent et y puiser l’énergie créative et transformatrice.

La Théorie U exige de cultiver l’intention et l’attention dans une grande qualité de présence et d’écoute de soi, des autres, du groupe, et du tout. Elle se déploie dans le dialogue génératif.
Les formes d’intelligence cognitive, émotionnelle, corporelle, spirituelle et créative sont sollicitées de manière à ouvrir son esprit, son cœur et sa volonté à ce qui est présent, vivant, source d’intuition et d’inspiration, pour entrer dans un processus de co-création conduisant à lui donner une forme concrète.

CADRE

  • Pour qui : toute personne/équipe avec une intention forte associée aux parties prenantes représentant l’écosystème en jeu
  • Durée : de quelques heures à un dispositif s’étalant sur plusieurs mois

SITUATION DE MISE EN OEUVRE

  • Projets à dimension organisationnelle, sociale et sociétale complexes ou à forts enjeux.
  • Transformation d’organisation, managériale, culturelle dans une dynamique collaborative.
  • Co-élaboration d’une vision partagée.
  • Recherche d’idées innovantes.

METHODOLOGIE

La Théorie U est un cheminement individuel et collectif en forme de U, en 5 étapes. Elle invite dans la descente du U à ralentir dans un premier temps pour mieux revisiter ses représentations, croyances et habitudes, et s’ouvrir au nouveau. C’est alors qu’un temps de retrait en bas du U, unique à ce processus, s’impose pour mieux se connecter au plus haut potentiel du futur à partir de sa source d’inspiration. De là pourront jaillir le neuf et la co-création dans la remontée du U.

Etape 1 : Co-initier. Le processus est mis en œuvre à partir d’une intention forte, un projet à fort enjeu, avec le souhait d’embarquer le plus grand nombre. Pour démarrer, préparer le dispositif et l’accompagner, constituez une petite équipe (noyau de personnes la plus représentative du système). Réalisez des entretiens dialogués avec les parties prenantes : ce sont des conversations essentielles et confidentielles sur la base d’une trame légère de questions, visant notamment à se relier au système et collecter des informations précieuses pour sa compréhension.

Etape 2 : co-sentir/co-percevoir. « Observer, observer, observer » est le principe de cette phase : écoutez tous les points de vue, perceptions et ressentis, même ceux qui dérangent, mettez-vous à la place de l’autre de manière empathique, menez des expéditions apprenantes, et surtout tournez la caméra vers vous dans une logique de co-responsabilité de ce qui est. Immergez-vous dans le système, cœur grand ouvert, pour progressivement vous y sentir partie intégrante, rediriger votre attention et voir le système collectif à partir du champ tout entier. Toutes les méthodes en intelligence collective peuvent être utilisées pour accueillir la divergence, éclairer les angles morts de chacun, explorer ce qui est caché (croyances, habitudes, conditionnements, non-dits, éléments de culture…) et, en prenant du recul et de la hauteur, en dégager une compréhension commune et quelques pépites pour le futur.
Ce temps peut aussi amener à se questionner sur la grande intention définie au départ et l’ajuster.

Etape 3 : Presencing. Le Presencing est le néologisme inventé par Otto Scharmer en associant « Presence » et «Sensing », ce qui se traduit par être présent authentiquement, avec tous ses sens.
L’état de Presencing est particulièrement fort en bas du U et se révèle notamment avec les pratiques du Social Presencing Theater. Prenez conscience de ce qui doit être abandonné (vieilles habitudes, peurs, croyances, résistances…) et laissez-le partir pour oser aborder le neuf et l’inconnu avec courage et en vous reliant à l’essentiel. Relâchez votre esprit dans un vide fertile et laissez venir le nouveau en vous. Pour faciliter ce saut dans l’inconnu, pratiquez des temps de retrait (silence, marche en solo dans la nature, journal personnel à base de questions, méditation, marche empathique dialoguée, dessin, musique) ainsi que les techniques créatives (la création d’une affiche du futur désiré, la sculpture systémique, la mise en scène du champ social).
Trois formes d’ancrage sont essentielles : dans la conscience (en cultivant intention et attention, et en posant des actes en toute cohérence), dans la relation (dans le dialogue et en souhaitant le meilleur pour l’autre et le collectif), dans l’authenticité (en vous reliant à votre Moi le plus élevé).

Etape 4 : Co-créer. Les idées et aspirations fortes nées du Presencing sont cristallisées en vision et intention : ramenez le rêve dans la réalité, accueillez et reliez ce qui est présent au sein du groupe. Transcrivez vision et intention ainsi clarifiées « avec les mains » dans des prototypes afin de les explorer en leur donnant une forme, et dans l’action. Tout se fait dans la spontanéité et en gardant la même qualité de présence, pour ensuite lui donner plus de sens par l’observation. C’est une première ébauche, une version à petite échelle de ce qui pourrait être éventuellement déployé dans le futur. Le prototypage passe souvent par plusieurs itérations incorporant le feedback des parties prenantes pour affiner le concept et ses présupposés. Les prototypes fonctionnent sur le principe d’ « échouer vite pour apprendre rapidement».

Etape 5 : Co-évoluer. Déployez à plus grande échelle ce qui a été testé sous forme de prototype : pilotez et développez le nouveau dans l’écosystème approprié, avec la bonne infrastructure de soutien et le même esprit que la Théorie U, probablement en réitérant des U et en apprenant de l’expérience.

BENEFICES

Pour l’organisation :

  • Développer un nouveau leadership individuel et collectif permettant de naviguer dans l’incertitude avec discernement, compassion et courage.
  • Mettre en mouvement à partir d’un élan authentique.
  • Faire bouger les lignes en abandonnant les schémas du passé et en co-créant le neuf.
  • Faire adhérer les contributeurs qui se retrouvent dans une vision et un sens partagés.
  • Diffuser un savoir-être en lien avec la culture du bien-être au travail, notamment grâce à l’écoute profonde.

Pour les parties prenantes contributrices :

  • Passer du pilotage automatique à la pleine présence, et prendre conscience de l’espace à partir duquel chacun opère.
  • Créer/renforcer les liens au sein du groupe.
  • Expérimenter des relations fondées sur l’écoute, la bienveillance, le respect, l’accueil de la diversité, l’ouverture d’esprit, l’empathie.
  • Ecouter ses aspirations et motivations profondes, devenir force de proposition.
  • Cheminer à travers l’incertitude et la complexité dans un cadre sécurisant.

RECOMMANDATIONS

Pour l’organisation :

  • Il existe une réelle volonté de dépasser les intérêts individuels (« ego-système ») pour se mettre au service du collectif (« éco-système ») et accepter de se remettre en question.
  • Toutes les étapes sont requises, notamment celles du bas du U, pour ne pas rester en superficie.
  • La grande intention doit être claire et mobilisatrice : l’énergie suit l’intention.
  • Etre bien vigilant sur le cadre et créer le contenant sécurisant propice à la qualité d’écoute et de connexion
  • Accepter un temps de ralentissement lors des 3 premières étapes, pour mieux accélérer en fin de processus.
  • Prendre en compte toute la diversité du système, y compris les personnes en marge, celles qui dérangent.
  • Prendre des temps pour cultiver la condition intérieure, notamment par les pratiques permettant de développer sa qualité de présence et d’attention.

POUR ALLER PLUS LOIN

Scharmer O., La Théorie U, renouveler le leadership. Inventer collectivement de nouveaux futurs ; Editions Yves Michel ; Collection Colligence, 2016
Scharmer O., Kaufer K., Leading from the emerging future – From Ego-System to Eco-system Economies – Applying Theory U to transforming business, society, and self, Berrett-Koehler Publishers, 2013
Scharmer O., The Essentials of Theory U: Core Principles and Applications, Berrett-Koehler Publishers, 2018
Scharmer O., Théorie U, l’essentiel, Editions Yves Michel ; Collection Colligence, 2018