Le management de la complexité

Les découvertes les plus récentes en sciences physiques, biologiques, humaines et sociales, en neuro-sciences qui s’intéressent aux sciences de la complexité (une discipline très jeune centrée sur la théorie des systèmes complexes) convergent pour souligner que ce qui caractérise les interactions dans un système complexe sont l’émergence et l’auto-organisation : de nouvelles formes, propriétés, équilibres peuvent apparaître suite à des combinaisons aléatoires non prédictibles.

Dans le domaine des sciences du management, la discipline récente du management de la complexité (*) s’intéresse aux manières de penser et d’agir individuellement et collectivement, en tenant compte des principes d’émergence et d’auto-organisation. Dans ce contexte, activer l’intelligence collective, c’est déjà ralentir pour observer et ressentir, individuellement et collectivement, ce qui cherche à émerger dans l’éco-système pour apporter de nouvelles réponses.

* Adam Kahane (Reos Partners) distingue la complexité dynamique caractérisée par l’interconnection et l’interdépendance de la complexité générative caractérisée par l’émergence de phénomènes de rupture (non familiarité et non prévisibilité).

Top